Athenes

BALADE – Promenade sur le mont Hymette (Hymettus)

Profitez du soleil d’octobre pour visiter les merveilles du Mont Hymette. En passant par l’incontournable Kaisariani, vous jouirez de quelques vues exceptionnelles sur Athènes et d’un panorama sur lequel se déclinent tous les verts de la montagne boisée, le rouge carmin de la terre et le blanc calcaire des roches érodées

Les sentiers aménagés du Mont Hymette sont très faciles d’accès et ne présentent pas de difficultés pour les novices de la randonnée. Situé à 20 minutes d’Athènes, ce havre de paix est le prétexte idéal pour se mettre au vert pour quelques heures. Une fois au pied de la montagne suivez les sentiers qui bordent la route et profitez du paysage boisé. Pour ceux qui sont moins adeptes de la marche mais qui veulent cependant profiter des bienfaits de la verdure et de l’altitude, pour un pique-nique ou une visite, peuvent aussi venir en voiture.

Sur votre route : le monastère et ses environs
On arrive très vite à une place ombragée par un platane dont le feuillage laisse passer des faisceaux de lumière. Visitez le monastère byzantin Kaisariani sur le versant ouest du mont Hymettus, aujourd’hui un musée. Le monastère, était, au onzième siècle, dédié à la Présentation de la Vierge. On peut aujourd’hui visiter le bâtiment principal et observer ses fresques. En empruntant un escalier extérieur, on a accès aux minuscules cellules dont disposaient les moines.
Ne manquez pas : la petite fontaine, à côté du monastère (il vous faudra revenir sur la petite place au platane). Surmontée d’une tête de bélier, c’est elle qui, pendant l’Occupation Ottomane, a fait valoir au monastère le nom de Koç Basi (tête de bélier, en turc). Pendant l’Antiquité, on disait que boire l’eau de cette fontaine guérissait de la stérilité, aussi des centaines d’hommes s’y abreuvaient ! Mais ne vous aventurez pas à faire de même aujourd’hui : un panneau à côté de la fontaine signale que l’eau n’est pas potable.

Sur votre route : les ruines de l’église dédiée à Saint Marc
En poursuivant votre promenade plus haut, vous aurez l’occasion de trouver un site offrant une vue imprenable sur Athènes, jusqu’au Pirée. C’est ici que vous pourrez examiner les ruines de l’église paléochrétienne dédiée à Saint Marc datant du 5e-6e siècle. Une seul des trois nefs initiales est préservée.
Ne manquez pas : observez attentivement les fondations de l’église. Vous y trouverez des inclusions de colonnes antiques ou de marbre sculpté parmi le roc. Les premières églises chrétiennes on en effet été construites au préjudice de certains monuments païens.

Aux origines étymologiques du mont Hymette
Le mont Hymette est aussi connu sous le nom de "Trellos" (fou), nom qui résulte sans doute de la déformation de "très long" que les Français avaient coutume de dire à propos de la montagne. Continuez votre promenade et profitez du panorama qui s’offre à vous. Vous surplombez alors tout le bassin d’Athènes et le golfe Saronique. De part et d’autres du sentier, s’échappent des bouquets de thym que les abeilles viendront butiner.

Un miel fameux réputé depuis l’Antiquité
Le thym sauvage de l’Hymette et ses abeilles sont fameux depuis plus de 3.000 ans et le miel d’Hymette est considéré comme un des cinq meilleurs miels du monde aujourd’hui. Il était réputé pour être la nourriture des Dieux et Hippocrate, père de la médecine, lui reconnaissait des vertus thérapeutiques.
Lydia Belmekki (www.lepetitjournal.com/athenes.html) Jeudi 25 octobre 2012

Pratique :
Le bus 224 vous dépose au pied de la montagne : il n’y a plus qu’à suivre la route.
Prévoyez un pull, les températures peuvent chuter très vite, de bonnes chaussures et bien sur de l’eau !

Athenes

STREET ART - À Athènes, les mûrs ont des voix

Dans les rues de la capitale, c’est à travers le street art que la rue interagit avec ceux qui la traverse ou l’habite. Les murs nous regardent et nous regardons les murs. Face à cette abondance d’art urbain, il est difficile de réaliser un panorama exhaustif de l’art urbain à Athènes. Voici donc un tableau subjectif de cette expression cimentée de la capitale
A la une

ELENA PONIATOWSKA – Le Prix Cervantes 2014 décerné à une Parisienne de naissance

Elena Poniatowska reçoit, aujourd'hui à Alcala de Henarès, des mains des souverains espagnols, le Prix Miguel de Cervantes 2013 (équivalent du Prix Nobel de Littérature, en langue espagnole), créé en 1975 en reconnaissance de la trajectoire de l'écrivain ayant contribué avec l'ensemble de son œuvre, à enrichir la littérature hispanique des deux côtés de l'Atlantique
France/Monde
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

SECURITÉ PRIVÉE - Les mesures de protection dans un environnement dégradé

Comment assurer la protection des nationaux quand ils ne sont pas sur le territoire de la nation ? Il s’agit d'une question essentielle de la science politique : si l’on suit la fiction du Contrat Social, un individu qui se situe sur le territoire dont il a la nationalité renonce à l’emploi de la force au bénéfice de la "puissance publique", mais est-ce le cas à l’étranger ? 
Expat - Politique

PRELEVEMENTS SOCIAUX DES NON-RESIDENTS - Comment faire pour espérer être remboursés ?

Votés en 2012, les prélèvements sociaux (CSG-CRDS) sur les plus-values et revenus immobiliers pour les contribuables français non résidents ont été reconduits dans la loi de finances 2014. La Commission Européenne a ouvert dans la foulée une procédure d’infraction contre la France sur la conformité au droit européen de ces prélèvements. En cas d'issue favorable, comment espérer un remboursement rétroactif ?
Magazine
Les trophées 2014

TROPHEES 2014 - Revivez la soirée en vidéo avec France Diplomatie et France 24

À l'initiative du petitjournal.com, les "Trophées des Français de l'étranger" ont été remis à leurs sept lauréats jeudi 6 mars au Quai d'Orsay, en présence de Mme Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l'étranger. Découvrez les reportages consacrés aux lauréats sur France 24 et la vidéo officielle de la soirée réalisée par le ministère des Affaires étrangères