LE MEILLEUR DU WEB GREC - "Alex, the lazy, cheating greek bastard" d'Omikron Project

Alex pourrait être un Européen comme tout le monde, avec des amis, une famille, des rêves. Alex ça pourrait être vous, ça pourrait être moi. Oui, mais voilà : Alex est Grec. Alors soudain ce n'est surtout plus vous ni moi. C'est lui ! C'est bien lui qui est la cause de la crise que nous traversons !

A l'origine de cette vidéo : Omikron Project ; un groupe de jeunes gens qui pourraient être n'importe qui, vous ou moi et qui veulent changer l'image de la Grèce à l'étranger"Nous en avons marre de voir le reste du monde contempler des images fausses de ce qui se passe ici. Nous voulons faire quelque chose contre ça : pour rétablir la vérité. Alors au lieu de rester là à rien faire d’autre que se plaindre, nous avons crée Omikron Project", peut-on lire sur leur site.

"En mars 2012, nous étions un petit groupe d’amis assis au café Omikron et nous parlions du problème de l’image de la Grèce à l’international, raconte un des fondateurs d’Omikron Project. Ce café n’est qu’à quelques minutes de marches de la place Syntagma, qui est comme vous le savez l’épicentre des protestation à Athènes mais aussi la source de ce que j’appellerai "la pornographie de cette crise" faite par les médias internationaux et qui salissent l’image de la Grèce. Nous avons décidé de faire quelque chose contre ça. Nous venons chacun de différents milieux et nous avons parfois des opinions politiques différentes. Mais nous nous rassemblons tous sur une chose : Nous voulons montrer au monde le vrai visage de la Grèce. Comme nous étions dans ce café, nous avons décidé de nommer notre projet d’après lui où nous continuons d’avoir nos rendez-vous."

La mission que se donne Omikron Project est de donner aux personnes vivant en dehors de la Grèce, un portrait plus fidèle de ce qui se passe ici. "A eux de décider ensuite de ce qu’ils veulent croire. Mais nous tenons à montrer la partie cachée de la crise grecque et démonter tous ces stéréotypes qui nous collent à la peau." C'est dans cette esprit qu'a été réalisée la vidéo "Alex : une histoire de l'image internationale de la crise grecque".

Lydia Belmekki (www.lepetitjournal.com/athenes.html) Mardi 12 novembre 2012

La page facebook d'Omikron Project

La vidéo d'Alex :

 
Athenes

PLAGES - Besoin de vous rafraîchir ?

Par cette chaleur caniculaire et à quelques kilomètres du centre d’Athènes, de nombreuses plages vous accueillent, très fréquentées surtout le…
Une internationale

ARABIE SAOUDITE – Fin de la tourmente pour les 200 expatriés français ?

Depuis septembre 2015, les salariés de la société de construction Saudi Oger en Arabie Saoudite ne sont plus payés. Parmi eux se trouvent 200 expatriés français qui sont bloqués dans le pays car ils ne peuvent plus renouveler leur titre de séjour, donc leur visa de sortie, faute de rémunération. Quelques articles en ont parlé mais leur histoire reste encore largement méconnue du grand public. Après des mois de cauchemar, Mohamed Ben Salmane,…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle donc n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine