CHANGEMENT D'HEURE - "On dort plus ou on dort moins ?"

Ce dimanche nous avons effectivement dormi une heure de plus. Depuis 1998 en Grèce, on applique le changement d’heure le dernier dimanche d’octobre et de mars. Mais qui le premier s’est dit un jour : « on va retirer une heure en été ! » et pourquoi ? Enjeux et controverses autour de l’heure d’été-heure d’hiver

 

Qui a eu cette idée folle…
C’est Benjamin Franklin qui, le premier, en avril 1784, évoque dans Le Journal de Paris, la possibilité de décaler l’heure pour économiser de l’énergie. L’idée est d’abord restée sans suite, avant d’être reprise en 1907 par le britannique William Willet qui fait campagne contre "le gaspillage de la lumière". En 1916, l’idée est définitivement adoptée par le Parlement britannique. La France instaure l’heure d’été en juin 1916 puis l’abandonne en 1946. C’est en 1976 que l’homme du changement, Giscard, rétablit l’heure d’été pour palier le choc pétrolier de 1973 : l’objectif étant de faire des économies d’énergie sur la base d’une meilleure utilisation de la lumière. Aujourd’hui encore, c’est cet argument qui est invoqué pour justifier l’établissement de ce changement d’heure qui nous fait dormir une heure de plus en hiver, une heure de moins en été et qui nous fait tenir d’interminables débats à ce sujet.

Une compétence communautaire
La définition de l’heure légale et le choix du fuseau horaire est en principe du ressort des Etats, mais pour faciliter les échanges au sein de l’Union Européenne, une directive du Parlement Européen et du Conseil a décidé d’harmoniser les dates du changement d’heure. Le changement d’heure est donc, depuis, une compétence communautaire. Depuis 1998, tous les pays de l’Union Européenne appliquent le régime de l’heure d’été qui consiste à ajouter 60 minutes à l’heure légale le dernier dimanche de mars à 2h du matin et de revenir  à l’heure légale le dernier dimanche d’octobre à 3h du matin. Depuis 2001, une directive (directive du 19 janvier 2001, JOCE L 31 du 2 février) du Parlement Européen et du Conseil a reconduit ces changements tous les ans sans limite de temps.

Une démarche controversée
Nombreuses sont, en Europe, les voix qui s’élèvent contre le changement d’heure. En particulier chez les agriculteurs qui récusent l’utilité d’une telle démarche et qui dénoncent la différence encore plus grande avec le rythme solaire naturel. On accuse également les deux changements d’heure annuels de troubler le rythme de l’horloge biologique surtout chez les enfants et les animaux domestiques. En termes d’efficacité, on trouve également à redire sur cette démarche. Le changement d’heure coûte beaucoup de temps, d’argent et d’énergie (personnel employé pour mettre à l’heure manuellement les horloges publiques mécaniques, les compagnies aériennes qui doivent prévoir des horaires spéciaux pour cette nuit là etc.) pour finalement un gain d’énergie relativement faible. "Les économies effectivement réalisées sont difficiles à déterminer et, en tout cas, relativement limitées", soulignait la Commission Européenne dans un rapport en 2007. Mais "le régime actuel ne constitue pas un sujet de préoccupation dans les États membres de l’UE".
Lydia Belmekki (www.lepetitjournal.com/athenes.html) Lundi 29 octobre 2012

En savoir plus :

http://heure-ete.net/

Athenes
A la une
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie