Alger

CHEF CLEMENT - "La cuisine française est très respectée en Algérie"

 « Chef Clément » est un jeune cuisiner dynamique et créatif qui officie dans le sud de la France et sur Youtube. Sa particularité ? Une grande partie de ses abonnés sont Algériens. En attendant un premier voyage et la sortie de son livre de pâtisserie, il nous raconte son parcours et revient sur sa popularité étonnante en Algérie.


- Lepetitjournal.com : Pouvez-vous revenir sur votre parcours ? Et aussi sur la création de la chaîne YouTube ?

Chef Clément : La chaîne a démarré finalement en même temps que mes études. Cela remonte à l’année 2008. J’étais en bac technologique des métiers de l’hôtellerie et de la restauration, au lycée hôtelier de Marseille. Au tout début, je m’occupais des vidéos lorsque que j’avais une petite heure devant moi, avec les moyens du bord. Ça ne marchait pas trop et j’ai mis ça de côté pour finir mes études. Une fois le bac technologique en poche, j’ai fait un BTS responsable de l’hébergement. J’étais parti là-dessus car je ne me voyais pas du tout enfermé dans un restaurant 7 jours sur 7 : je suis quelqu’un qui a besoin de contact. J’ai créé mon entreprise un an après mon BTS, en janvier 2012. Je suis donc aujourd’hui à mon compte : je donne des cours de cuisine, je fais de la création de recettes et de la photographie culinaire. Le projet de vidéos sur YouTube a redémarré à partir de là et grâce à la popularité de ma page Facebook. Le but étant d’offrir des recettes courtes, du contenu gratuit mais toujours professionnel et allant à l’essentiel.

- Comment pourrait-on définir le style du « chef Clément » ?
    
Personnellement je suis plus pâtisserie et cuisine du monde, cependant sur YouTube on va dire que je cherche à proposer des recettes qui se fassent rapidement : on est beaucoup sur des vidéos d’apéritifs, de desserts faciles à réaliser… Bien évidemment je ne peux pas donner tous mes secrets sur les recettes en vidéo, sinon je n’aurai plus personne à mes cours ! (Rire.) Sur mes ateliers par contre, comme je le disais, j’évolue avec la cuisine asiatique, les sushis, la pâtisserie (beaucoup de macarons) mais aussi de la cuisine provençale et périgourdine, car je suis Périgourdin d’origine. Mon activité se décompose en deux parties : je donne des cours à domicile jusqu’à 180 km autour d’Aix-en-Provence et je suis présent 3 à 4 fois par mois dans un atelier de cuisine à Aix avec des ateliers à thème comme la cuisine au siphon (Mousses, chantilly, espumas …).
    
- Vous êtes donc basé à Aix en Provence, mais sur internet, beaucoup de vos fans viennent d’Algérie (presque 45% de votre trafic). Comment expliqueriez-vous cela ?
    
C’est plus sur Facebook que cela est marqué. Il faut voir que si j’ai plus de 100.000 fans sur cette plateforme, dont environ 46.000 d’Algérie, sur YouTube je vais plutôt dépasser les 700, c’est donc plus restreint. Par contre, je n’ai pas vraiment de réponses complètes sur ce sujet. Je crois que d’une part, la cuisine française est très respectée là-bas et que d’autre part, Facebook marche souvent par effet boule de neige. Je pense que cela a dû s’enchaîner comme ça. Un bon bouche-à-oreille donc ! C’est assez enthousiasmant, surtout que j’aime l’idée que la cuisine soit ouverte et sans frontières. Internet permet de proposer comme cela des contenus sans limite géographique, des recettes qui intéressent tout le monde.

- Est-ce ça vous avez donné envie de voyager ? Est-ce que vous comptez vous y rendre ?

Je n’ai jamais été en Algérie mais j’espère que cela arrivera un jour ! Je travaille en ce moment sur un projet de livre sur la pâtisserie et bien sûr, l’idée est de le publier en France. Une fois qu’il sera édité par contre, j’aimerai bien lui faire traverser la Mer et l’amener là-bas ! Et après, pourquoi pas venir pour une séance de dédicaces ? C’est un pays que j’aimerai découvrir dans tous les cas.

- Est-ce que cela vous a donné des nouvelles idées ?

Je reçois énormément de messages dans ma boîte privée, on m’envoie des photos, des suggestions de recettes, des commentaires, des demandes pour que je réalise tel ou tel plat… J’essaie de répondre à pas mal de monde mais je ne peux pas toujours répondre à tous. Cela me donne alors bien sûr des idées que je n’aurai jamais eu sinon, des recettes algériennes forcément ! Cela reste une cuisine néanmoins que je maîtrise assez peu. On peut dire que cela attire quand même ma curiosité.


- Une idée de recette simple pour le printemps ?

Une petite tatin d’échalottes en entrée ? C’est tout simple, il suffit de faire confire les échalottes avec du sucre, en retour avec une petite salade et cela fait une très bonne entrée ! Tu peux même rajouter une crème de mascarpone au citron vert pour annoncer l’été ! Sinon sur la chaîne, je sors bientôt une vidéo sur les rillettes de crabe !

 

Propos recueillis par Philippe Creusat, www.lepetitjournal.com/alger, le 5 avril 2016

Plus d'infos sur le "Chef Clément" :

Visitez le site internet

La chaîne YouTube

La page Facebook

 
Alger
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine