Alger

DEMISSION – Le maire d’Alger quitte le MPA et accuse Amara Benyounes

 

Abdelhakim Bettache, coordinateur du bureau de la wilaya d’Alger, a quitté ses fonctions du Mouvement populaire algérien (MPA) hier soir.

 

Abdelhakim Bettache, le maire d'Alger.

Par le biais d’une lettre, le maire d’Alger a fustigé ses désormais ex-partenaires, avec une cible en particulier, Amara Benyounes le secrétaire général du MPA. Il évoque des « pratiques malsaines » et des « coups enfantins » dont le but était de « semer la zizanie et porter atteinte à la stabilité du parti au niveau de la fédération d’Alger ». Le Président de l’APC d’Alger-Centre ne s’est pas privé pour accabler et attaquer directement Amara Benyounes.    

« Vous étiez informés de cette situation. Mais vous n’avez point agi pour mettre fin à une sale campagne menée par des opportunistes. En fin de compte, il s’est avéré que vous étiez le principal instigateur de cette campagne que ces mêmes opportunistes ont mené en dénigrant les militants et les cadres du bureau de wilaya d’Alger, tout en portant atteinte aux structures du parti. »

Abdelhakim Bettache accuse ouvertement Benyounes d’avoir agi en dehors du cadre réglementaire des statuts du parti et de son règlement intérieur.

Un conflit loin d’être récent

Le contentieux entre le maire d’Alger et le secrétaire général du MPA ne date pas d’hier. En mars dernier à Alger, l’élaboration de la liste des candidats pour les élections législatives du 4 mai avait provoqué de vives tensions au sein du parti. Le maire d’Alger avait donc déposé sa démission qui a été refusée par Benyounes.

Le problème ? L’influence de certains cadres dont le frère de ce dernier, qui interférait dans les missions du coordinateur. Le conflit s’est amplifié au lendemain des élections, et a amorcé la démission de plusieurs cadres. Naïma Batel, autre membre du MPA, a aussi quitté ses fonctions hier, tout en accusant Amara Benyounes de s’être accaparé le parti.

Le secrétaire général du MPA aura perdu gros avec le départ d’un des hommes les plus importants de son parti, en la personne d’Abdelhakim Bettache. D’autant plus qu’avec ces nouvelles déclarations chocs, Benyounes va souffrir d’un sérieux déficit d’image.

Vincent VILLEMER pour www.lepetitjournal.com/Alger Mardi 18 Juillet 2017

 
Alger
Une internationale

Une rentrée littéraire marquée par le retour du grand roman familial

La rentrée littéraire, qui débute cette semaine forte de 581 romans, est marquée par le retour du grand roman familial. L'Algérie et le passé colonial de la France, le racisme et les questions d'identité, la dégradation de l'environnement comptent parmi les autres thèmes dominants d'une rentrée littéraire plus foisonnante que l'an dernier (560 livres avaient été publiés) alors que le marché de l'édition déprime depuis le début de l'année.
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine