Pékin

Présentation de Charles-Philippe d'Orleans

Candidat indépendant divers droite aux législatives sur la 5ème circonscription

Charles-Philippe a habité vingt ans en Espagne et vit depuis cinq ans au Portugal. Il connait également très bien l'Andorre et Monaco, où il se rend régulièrement.

Charles-Philippe débute sa carrière à l’agence des Nations Unies pour les réfugiés puis intègre l'Armée française comme officier où il reste neuf ans. Il quitte le ministère de la Défense et fonde son premier cabinet de conseil à Paris. Il est maintenant chef d'entreprise au Portugal et développe ses activités à l'international. Il est diplômé de deux mastères français, parle couramment l'Espagnol, le Portugais et l'Anglais. Il est marié avec une franco-portugaise et ensemble ils ont une petite fille.

Très attaché aux valeurs républicaines de la France et dans la recomposition du paysage politique actuel, il souhaite garder son indépendance pour, après les élections, rejoindre éventuellement un nouveau parti de centre droit recomposé. Charles-Philippe suivra de près tous les dossiers importants de l'Assemblée Nationale.
Lien vers le site de campagne
-
Retrouvez les autres candidats sur la circonscription
-
Retrouvez tous les autres candidats
-
Interview par l'édition de Lisbonne
 
Pékin
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine